Échec de l’OEEO à augmenter les cotisations

À la réunion du 7 décembre 2017 du Conseil de gouvernance de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (OEEO), le Comité des finances du Conseil a proposé un budget pour 2018 qui incluait une majoration de 20 pour cent des cotisations des membres. Ceci se serait traduit par une hausse de 28 $ de la cotisation annuelle de chaque membre. Quelques jours avant la réunion du Conseil, l’OEEO avait confirmé son intention d’allouer 16 $ de la hausse proposée à rembourser dans sa totalité l’hypothèque de son immeuble de bureaux du centre-ville de Toronto et de se servir des 12 $ restant afin d’équilibrer le budget de l’Ordre.

En réaction à cette proposition d’augmenter les cotisations, 38 unités du personnel enseignant/enseignant suppléant, représentant 33 771 membres d’OSSTF/FEESO, ont adopté des résolutions officielles s’opposant à l’augmentation des cotisations à l’OEEO. Harvey Bischof, président d’OSSTF/FEESO, a également envoyé une lettre à la présidente du Conseil de l’OEEO exprimant l’opposition sans équivoque de la Fédération à ce que le Conseil de l’Ordre envisage une autre hausse des cotisations de ces membres. Harvey Bischof a fait remarquer que cette récente proposition d’augmentation suivait de très près trois hausses consécutives des cotisations et qu’elle équivaudrait à une majoration de 48 pour cent des cotisations des membres depuis 2012. Il a affirmé que le raisonnement de l’OEEO selon lequel la hausse de 2018 était nécessaire pour acquitter l’hypothèque de l’Ordre était inacceptable pour les membres d’OSSTF/FEESO.

Des représentants d’OSSTF/FEESO, dont des membres de l’Exécutif provincial et du personnel du Bureau provincial, ont assisté à la réunion du Conseil au nom des membres. Chris Cowley, président de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (OTF/FEO), a présenté une délégation au nom d’OTF/FEO et de ses quatre affiliés. Il a souligné l’aberration d’une majoration de 20 pour cent pour n’importe quel enseignant de l’Ontario, une hausse encore plus inadmissible pour les enseignants qui ont un emploi précaire. Il a fait remarquer que tandis que les enseignants n’avaient pas eu leur mot à dire sur la question, ils étaient sur le point d’avoir à supporter le fardeau du remboursement du prêt hypothécaire souhaité par l’Ordre et qu’à son avis ceci servirait uniquement à aliéner les membres.

Après avoir été longuement débattue, la résolution du budget contenant la hausse de 28 $ des cotisations des membres a été défaite. Après une courte pause, le Comité des finances a présenté un budget révisé sans augmentation des cotisations et ce budget a été adopté par le conseil.

À maintes reprises, OSSTF/FEESO a manifesté sa préoccupation concernant le fait que l’OEEO se sert des cotisations qu’il perçoit des membres pour élargir la portée de son mandat au-delà de son rôle d’organisme de réglementation. Bien que nous ayons réussi à repousser une hausse inutile des cotisations pour l’année à venir, OSSTF/FEESO continuera de surveiller les activités de l’OEEO et de plaider en faveur des intérêts des membres de
la Fédération.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*