Groupe de travail sur la violence au travail : Les activités se poursuivent

Violence in school boards guide

Depuis un an, OSSTF/FEESO a poursuivi ce qu’avait commencé le Groupe de travail sur la violence au travail. Nous avons achevé un sondage et des entrevues en petits groupes de discussion avec les membres de première ligne qui ont vécu une intensification de comportements violents dans nos écoles. Un trop grand nombre de membres ont été blessés grièvement par suite d’incidents de violence au travail pouvant être évités; notre but est de nous attaquer à ce problème et de réduire le nombre d’incidents.

Lors de notre Journée de lobbying en mars 2017, à laquelle nous avons rencontré 93 des 106 députés provinciaux siégeant à Queen’s Park, nous nous sommes penchés exclusivement sur le problème de la violence dans nos écoles et lieux de travail. Notre message était clair : nous avons besoin de plus de formation obligatoire, nous avons besoin d’augmenter les effectifs en personnel formé et qualifié et nous avons besoin d’un signalement cohérent exempt de coercition. Soixante et onze députés provinciaux et les trois chefs de partis se sont rangés à nos côtés pour dénoncer la violence dans nos écoles et y mettre fin.

Les ministres de l’Éducation et du Travail ne se sont pas engagés à créer un règlement propre au secteur de l’éducation en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail de l’Ontario, mais ont produit un guide de la loi sur « la violence au travail dans les conseils scolaires » en Ontario. Il a été publié et est disponible ici.

Les visites du ministère du Travail dans les écoles continuent de cibler les enjeux de la violence dans nos milieux de travail.

Une nouvelle affiche sur le signalement de la violence a été envoyée à tous les lieux de travail, des articles ont été achetés pour renforcer la visibilité de l’enjeu et des ressources ont été mises à disposition par l’intermédiaire du site Web d’OSSTF/FEESO. Nous continuerons à faire du lobbying et à revendiquer en faveur de plus de formation, de ressources en prévention de la violence et de méthodes de signalement plus simples.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*