Leadership 2018

Plus de 400 dirigeants et activistes d’OSSTF/FEESO se sont réunis à Toronto, à la mi-août, à l’occasion du Leadership 2018. Organisée par les vice-présidences d’OSSTF/FEESO, Cindy Dubué et Rob Gascho, la conférence d’été vise à mettre à jour les délégués sur les questions d’actualité touchant les lieux de travail en éducation et à offrir aux dirigeants locaux les outils et l’information dont ils ont besoin afin de représen-ter efficacement les membres et défendre leurs intérêts.

La conférence a débuté par une journée de formation destinée aux présidences d’unité de négociation qui en sont à leur première année, suivie de deux jours d’ateliers pour tous les délégués et pour terminer, une demi-journée de séance plénière, le 18 août en matinée.

Dans son discours d’ouverture de la conférence, Harvey Bischof, président, a parlé des priorités de la Fédération pour la prochaine année, mais il a accordé une attention particulière aux défis auxquels OSSTF/FEESO pourrait être confronté au lendemain des élections provinciales de juin dernier.

Harvey Bischof a indiqué que bien que le gouvernement Ford en est à peine à deux mois dans son mandat, ses premières mesures révélaient « de facto un programme contre les connaissances» modelé par l’idéologie plutôt que par une prise de décision éclairée par des données probantes. Il a cité l’annulation par le gouvernement du projet pilote sur le revenu de base avant que les données n’aient été recueillies comme étant un « rejet pur et simple d’information, parce qu’elle pourrait être à l’encontre des positions idéologiques » et il a déclaré que la décision du gouvernement de revenir au programme d’éducation physique et santé qui remonte à 20 ans « met en danger la santé et le bien-être des élèves tout en cédant à une certaine forme d’intolérance extrême, les conséquences étant le dernier des soucis.» Harvey Bischof a promis qu’OSSTF/FEESO «collaborera avec qui le voudra bien pour combattre cette initiative régressive, dangereuse et conflictuelle. »

Harvey Bischof a aussi mentionné l’annulation par le gouvernement des consultations sur l’inclusion de contenu autochtone dans tous les programmes d’études ainsi que la suppression de 100 millions de dollars réservés à l’amélioration matérielle des écoles. Ces fonds ont disparu lorsque l’Ontario s’est retiré du Programme de plafonnement et d’échange de la Western Climate Initiative, deux autres preuves de présages inquiétants de la part du nouveau gouvernement.

Malgré ses graves préoccupations, Harvey Bischof a réitéré la volonté de la Fédération d’œuvrer avec le gouvernement sur des questions d’intérêt mutuel. « Nous sommes », a déclaré Harvey, « tout à fait disposés à nouer un dialogue constructif pour défendre les intérêts des membres d’OSSTF/FEESO et les intérêts de l’éducation financée à même les deniers publics. Mais nous serons très stricts et déterminés dans la défense de ces intérêts si le gouvernement prenait une direction qui constitue une menace. »

Le Dr. Stan Kutcher, du Département de psychiatrie de l’Université Dalhousie, a prononcé une conférence dans le cadre du Leadership 2018. Il a entretenu les participants de l’importance de se familiariser à la santé mentale. Pendant la séance plénière de la dernière demi-journée de la conférence, un groupe d’anciens députés provinciaux a discuté de la nouvelle réalité politique en Ontario.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*