Vers 2022 et au-delà : Protégeons notre avenir

Paul Caccamo et Karen Littlewood, vice-présidents d’OSSTF/FEESO, ont monté un plan d’action stratégique aux fins de présentation et d’appui à la Réunion annuelle de l’Assemblée provinciale (RAAP) 2020. Le texte ci-après est extrait du rapport.

Le Plan d’action stratégique 2019-2020, Mieux faire : Comment maximiser les meilleures pratiques de gouvernance, était très ambitieux. Son but global était d’optimiser les services quotidiens aux membres et aux unités de négociation. L’autonomie et l’indépendance des unités de négociation et des districts sont toujours primordiales. Il demeure toutefois important d’offrir des conseils et un soutien adéquats.

Le présent plan, Vers 2022 et au-delà : Protégeons notre avenir, s’appuie sur cette lancée tout en nous préparant pour l’avenir, que nous connaissons ou non, et en assurant notre viabilité en tant que travailleuses et travailleurs en éducation et syndicat. De par sa définition, un plan d’action stratégique sert à faire en sorte que la vision d’un organisme se concrétise et décrit les stratégies pour atteindre ses objectifs. Non seulement ce plan rehausse-t-il la sécurité et la confiance au sein de nos unités de négociation et districts, il fait également en sorte que le prochain gouvernement accorde une importance à l’éducation financée à même les deniers publics et à ses travailleuses et travailleurs.

Programmes de 2019–2020 se poursuivant

Gouvernance d’unité de négociation/de district
Le travail lié à l’examen des statuts d’unité de négociation/de district est déjà commencé. Les statuts seront répartis sur une période de trois ans et nous prévoyons terminer en juin 2022. De plus, des aide-mémoire seront créés à l’intention des unités locales pour aider à la planification de leur AGA et appuyer les nouveaux dirigeants à l’avenir.

Réunions de l’exécutif d’unité de négociation et tenue de dossiers
L’appui par le Secrétariat sur les meilleures pratiques se poursuit. Les ateliers auront fait l’objet d’un examen cette année et des webinaires sur la tenue de dossiers/conservation et les réunions efficaces sont en voie d’être créés. La date d’achèvement prévu est en juin 2023 avec un soutien continu en matière de meilleures pratiques ainsi que des recherches sur l’utilisation de la base de données provinciale pour la tenue de dossiers.

Responsabilité financière
Jusqu’à présent, sept districts ont reçu de l’aide dans le cadre de visites qui ont entraîné six vérifications des états financiers. Des recommandations sont faites chaque fois afin d’aider le trésorier et la gérance/l’administration de l’unité locale à améliorer les processus liés à la tenue de dossiers, aux rapports financiers et à la protection des actifs. Des plans sont actuellement en branle pour se rendre dans de nombreux autres districts dans les prochains mois. L’aide offerte aux unités de négociation et aux districts comprenait non seulement des procédures, mais également l’élaboration de ressources. Il est vite devenu évident qu’une aide était requise en ce qui concerne le rapprochement des comptes bancaires. Un modèle a également été élaboré.

Les autres programmes de 2019-2020 qui se continuent comprennent :

  • Conditions de travail du personnel et des représentants élus locaux
  • Communications numériques directes aux Membres
  • Module d’arbitrage des griefs
  • Premiers soins en santé mentale (PSSM)

Nouveaux programmes pour 2020–2021

Vers 2022 – Se préparer en vue d’un gouvernement et une opposition officielle qui favorisent l’éducation
Les élections provinciales, municipales et scolaires sont toujours importantes, mais celles qui sont prévues en 2022 promettent d’être cruciales pour la protection du système d’éducation financé à même les deniers publics de l’Ontario.

OSSTF/FEESO fournit une protection permanente contre les politiques qui sont préjudiciables à l’éducation publique. Nous montons une résistance, une protection et une défense contre ces politiques régressives. De nombreuses façons, les prochaines élections s’avéreront le vrai test pour le système d’éducation financé à même les deniers publics. Les récents événements confirment qu’OSSTF/FEESO s’est positionné pour offrir un contrepoids efficace à ce type de politiques régressives.

Il n’est pas question de rester passifs lors des élections de 2022. Cela pourrait menacer la survie du système d’éducation financé à même les deniers publics. À mesure que nous nous approchons des élections provinciales, municipales et scolaires, il est très important que les travailleuses et travailleurs et les supporteurs du système d’éducation financé à même les deniers publics travaillent ensemble pour faire en sorte que le gouvernement provincial, les conseils municipaux et les conseils scolaires prochainement élus soient composés de représentants et de partis politiques qui se portent à la défense de l’intérêt des élèves.

À cet égard, le Plan d’action stratégique d’OSSTF/FEESO doit se concentrer sur la mobilisation des membres. Dans cette optique, les unités de négociation, les districts et le Bureau provincial doivent travailler ensemble pour offrir tous les outils nécessaires afin de générer une présence politique efficace avant, pendant et après les prochaines élections.

Environnements de la TI au sein des unités de négociation et districts
Dans le cadre des initiatives de communications numériques directes aux membres et du module d’arbitrage des griefs et de suivi des relations de travail des membres dans le Plan d’action stratégique 2019-2020, nous nous devons de reconnaître qu’il existe des incohérences dans les pratiques de sécurité et de protection des données au sein de l’environnement de la TI des unités de négociation et des districts.

Nos bureaux locaux auraient accès à un niveau de fonctionnalité de base, un niveau de protection acceptable pour les données d’OSSTF/FEESO et une expertise technique élargie. À noter que cela ne vise pas à apporter une solution pour chaque technologie utilisée. Par exemple, le soutien pour les ordinateurs de bureau, la connectivité à Internet et les services de téléphone et de télécopie ne font pas partie de la gamme des services offerts.

Ce projet pluriannuel nécessitera une exploration et une ingénierie de solutions plus approfondies au cours de la première année. Nous prévoyons que les mises à l’essai auraient également lieu dans quelques bureaux locaux. Au cours des années subséquentes, la solution serait offerte à tous les bureaux locaux et mise en place sur une base prioritaire. S’il y a une acceptation générale, du personnel de soutien supplémentaire en TI pourrait être requis dans le futur.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*