Journée internationale des femmes 2020

La Journée internationale des femmes est observée chaque année, le 8 mars. Ayant vu le jour lors des premières luttes pour l’égalité des femmes, la Journée internationale des femmes a visé deux objectifs au fil des ans, c’est-à-dire de célébrer les réussites et les contributions des femmes et de nous rappeler la nécessité besoin de continuer à travailler pour maintenir et élargir les droits à l’égalité. Au fils des ans, l’importance a graduellement dévié au premier objectif et aujourd’hui, la célébration est devenue une véritable journée de reconnaissance, tant dans les pays développés que ceux en voie de développement.

Certes, les Canadiennes ont beaucoup à célébrer. L’égalité est enchâssée dans notre Charte des droits et libertés. Les femmes participent à l’enseignement supérieur en nombres supérieurs aux hommes et la présence des femmes au sein de la population active continue de progresser. Toutefois, nous aurions tort de croire que nous avons atteint l’égalité complète. Un écart salarial grandissant entre les sexes, des taux élevés de pauvreté et de violence, surtout chez les femmes des Premières Nations et la sous-représentation des femmes au sein des gouvernements nous indiquent qu’il reste encore beaucoup à faire.

De plus, nous ne devrions pas nous imaginer que nos réalisations sont inattaquables. Au cours des récentes années, les gouvernements ont entrepris plusieurs actions qui minent l’égalité des femmes, y compris l’élimination du programme national de services de garderie, l’élimination du droit à l’équité salariale pour les travailleuses dans le secteur public au palier fédéral, la décision de mettre fin au financement des groupes qui se portent à la défense des droits des femmes ainsi que la fermeture de la plupart des bureaux de Condition féminine Canada. Les gouvernements actuels, partout au Canada, adoptent des mesures qui provoquent un recul des droits reproductifs des femmes.

Peut-être le temps est-il venu pour les Canadiennes de se concentrer de nouveau sur le second objectif de la Journée internationale des femmes et de passer à l’action, tant pour protéger nos réussites que pour élargir les bienfaits de l’égalité à ces femmes au Canada qui n’y ont pas actuellement droit. Le thème de la Journée internationale des femmes 2020 est #EachForEqual et est fondé sur l’idée que les croyances, les conversations et les actions individuelles peuvent avoir des répercussions positives sur notre société dans son ensemble.

Des événements de la Journée internationale des femmes auront lieu dans plusieurs communautés partout en Ontario. Voici quelques-uns de ces événements annoncés :

  • Collingwood – Discussion en groupe et réseautage social sur la rue Simcoe, de 14 h à 16 h
  • Toronto
    • Gala de la Journée internationale des femmes au Hart House, à 17 h
    • Eat for Equal (le 6 mars) au 240, rue Richmond, à 8 h
    • Forum Women Empowering Women au 192, avenue Spadina, à 14 h
    • Célébration de la Journée internationale des femmes à l’hôtel de ville de Toronto, à 13 h
    • Forum de leadership G(irls) 20 (le 7 mars) au 44, rue Gerrard Est, à 9 h
  • Guelph/Wellington – (le 5 mars) au Grand Guelph au 340, chemin Woodlawn, à 16 h
  • Niagara (le 6 mars) – Journée internationale des femmes en compagnie d’Autumn Peltier, au Fallsview Resort, à 14 h 30
  • London – déjeuner et vente à l’encan de la Journée internationale des femmes (le 6 mars) au 300, rue York, à 7 h
  • North Bay – Journée internationale des femmes en compagnie de la Dre Robyne Hanley-Dafoe (le 9 mars) au 192, rue Main Est, à 10 h 30
  • Peterborough – Journée internationale des femmes au Peterborough Golf and Country Club (le 6 mars), à 12 h (midi)
  • Trenton – Journée internationale des femmes à Quinte (le 5 mars), au Trent Port Marina, à 17 h
  • Hamilton – Hôtel Hamilton Plaza au 150, rue King Est, à 13 h
  • Halton Hills – Célébrations de la Journée internationale des femmes au Mold-Masters Sportsplex, à 17 h
  • Penatanguishene – Journée internationale des femmes à la bibliothèque municipale de Penetanguishene (le 5 mars), à 10 h 30
  • Facebook, Twitter, LinkedIn
About Michelle Dalrymple
Michelle Dalrymple est vice-présidente du Comité provincial du statut de la femme.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*