Notre histoire se façonne une lutte à la fois

Nous savions dès le début que la lutte pour défendre le système d’éducation financée à même les deniers publics en Ontario contre le programme dévastateur du gouvernement Ford allait être de longue haleine. Nous savions également que cette lutte ne serait pas facile. Les journées de retrait complet des services que les membres de la Fédération ont été tenus d’entreprendre au début de décembre marquaient la première grève des membres d’OSSTF/FEESO à l’échelle de la province en plus 20 ans. Depuis, nous avons adopté une approche mesurée en organisant une série de journées de débrayage à des emplacements ciblés, partout dans la province.

Maintenant, alors que l’hiver bat son plein et que nous nous trouvons depuis plusieurs semaines dans un des plus importants moyens de pression de l’histoire de la Fédération, les membres d’OSSTF/FEESO, partout dans la province, découvrent un tout nouveau sens aux termes « détermination » et « solidarité ». Ce sont des mots auxquels nous nous référons souvent, mais ce sont plus que de simples clichés ou banalités sans fondement. Les plus de 100 ans d’histoire de notre Fédération nous indiquent que la détermination et la solidarité des membres ont été au cœur de chaque réussite et de chaque victoire d’OSSTF/FEESO.

En 1919, 123 éducateurs ont pris un grand risque en se mobilisant pour créer OSSTF/FEESO. Ils comprenaient, tout comme nous maintenant, que les risques liés à la défense de l’éducation financée à même les deniers publics en valent la peine.

En 1973, des milliers de membres d’OSSTF/FEESO ont fait front commun lorsque leurs droits ont été menacés. Leur détermination à demeurer unis leur a permis de forcer le gouvernement à augmenter le financement du système. En 1985 et en 1997 et lors des nombreux moyens de pression qui ont eu lieu depuis, les membres de la Fédération se sont mobilisés à maintes reprises, non seulement pour défendre leurs droits comme travailleuses et travailleurs, mais également pour protéger l’intégrité du système d’éducation dans lequel ils œuvrent.

Encore et encore, l’histoire d’OSSTF/FEESO nous montre que la solidarité et la détermination des membres ont été au centre de toute réussite importante. Notre lutte actuelle ne fait pas exception. Il est vrai que nous faisons actuellement face à un gouvernement qui semble déterminé à éviter les vrais enjeux et à brouiller la discussion au moyen de tromperies et de purs mensonges. Cependant, ces tactiques n’ont simplement pas d’effet auprès du public. Toutes les données de sondage disponibles indiquent que les Ontariennes et les Ontariens ont vu la passion et la détermination avec lesquelles le personnel enseignant et les travailleuses et travailleurs en éducation se sont portés à la défense de notre système d’éducation publique de renommée mondiale et une forte majorité d’entre eux accordent leur soutien aux éducatrices et éducateurs. Il semble que le public comprend que le différend actuel porte sur ces enjeux clés que le gouvernement refuse d’aborder : des enjeux comme les effectifs de classe et l’apprentissage en ligne obligatoire. Ce sont des enjeux qui sont lourds de conséquences pour la qualité du milieu d’apprentissage et l’intégrité de notre système.

Dans le cadre d’un différend fortement politisé, l’appui du public n’est pas un facteur négligeable. Sans nous garantir la victoire dont nous avons besoin, il nous donne un avantage clair. Le public a vu notre détermination et notre solidarité. Il a été témoin de la passion avec laquelle les membres d’OSSTF/FEESO se sont dressés pour défendre ce qui est incontestablement le plus important atout de cette province : un système d’éducation publique de renommée mondiale. Et les Ontariennes et Ontariens sont très nombreux à comprendre que lorsque nous luttons pour défendre les conditions d’apprentissage de nos élèves, nous luttons réellement pour l’avenir de la province.

Bien entendu, les membres d’OSSTF/FEESO savent cela depuis toujours. Notre histoire nous dit que nos victoires jettent les bases de l’avenir de l’éducation en Ontario et la présente lutte contre le gouvernement Ford fait déjà partie de cette tradition. C’est notre histoire qui se façonne.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*